Densité

  • Densité
  • Densité
  • Densité
  • Densité
  • Densité

Installation lumière,
1° décembre 2007 au 15 janvier 2008,
Mairie du 4ème arrondissement de Paris
place Baudoyer 75004 Paris

Sur la façade de l’édifice la lumière semble se déplacer. Des lumières électriques pourpre clair et d’autres jaune/vert apparaissent et disparaissent. La façade de la mairie se voit englobée dans un mouvement tournant lumineux. Des projections de lumière intense, aux couleurs complémentaires dessinent des écrans dans l’architecture.
Le temps
Chaque nuit la lumière artificielle se définit comme une règle graduée du temps dévoilant une poursuite temporelle. Les rythmes lumineux s’accélèrent jusqu’au 31 décembre. Le défilé du mouvement entier des lumières défie le temps. Le temps est compressé.
Le 1° janvier voit le rythme se décélérer peu à peu, nuit après nuit.
La partie centrale est pourpre, de part et d’autres, les fenêtres apparaissent en jaune-vert, les lumières semblent s’inverser constamment en des rythmes d’allumage et d’extinction programmés. La lumière pourpre devient jaune-vert, vice et versa.
Le lieu découpé par des intermittences colorées redessine des géométries variables, cette alternance symétrique des lumières entraîne fascination et désorientation, et la sensation de vertige.

Rampes de lampes dichroïques, programmation informatique, gélatines couleur et films diffusants