Horizon flottant

  • Horizon flottant
  • Horizon flottant
  • Horizon flottant
  • Horizon flottant
  • Horizon flottant
  • Horizon flottant
  • Horizon flottant
  • Horizon flottant
  • Horizon flottant
  • Horizon flottant
  • Horizon flottant
  • Horizon flottant

SEGNI, ALFABETI, SCRITTURE
Percorsi nell’arte contemporanea attraverso la collezione MACRO
25 mai au 2 octobre 2016
Musée d’art contemporain MACRO
Via Nizza 138
Rome

2011

La ligne d’horizon descend ou monte, elle est comme un niveau proposé dans l’espace de l’escalier. L’œuvre offre des niveaux lumineux variables qui font perdre au visiteur ses repères d’altitude alors qu’il grimpe ou descend l’escalier.

Cet horizon se déplace comme si le musée du MACRO emportait les visiteurs dans un autre espace, dans un mouvement vertical et lumineux qui englobe le public. Le passant ne sait plus s’il monte ou descend car les plages lumineuses sont changeantes et flottantes, elles fluctuent. Le mur semble bouger au fur et à mesure que l’escalier est parcouru alors que le déplacement du visiteur est indépendant, son déplacement diffère.
L’espace de l’escalier s’invente continument, ne donne finalement aucune orientation mais au contraire une dimension nouvelle de l’espace.
La trajectoire du passant est diagonale mais l’espace de l’oeuvre lumière la transforme en une trajectoire verticale, mobile.

La chromatique de l’horizon varie, rappelle le coucher de soleil mais aussi le soleil lorsqu’il monte au zénith. Les chromatiques lumineuses sont complémentaires, induisent une puissance visuelle.

Le mur est mouvant dans sa verticalité, l’espace mute. La dimension latérale et mobile de l’oeuvre lumière apportant une forme d’instabilité crée un décadrage du lieu.

Tubes Led, programmation. Dimensions : hauteur 4 étages, longueur: 14 mètres.