L'espace s'écoule

  • L'espace s'écoule
  • L'espace s'écoule
  • L'espace s'écoule
  • L'espace s'écoule
  • L'espace s'écoule
  • L'espace s'écoule
  • L'espace s'écoule
  • L'espace s'écoule
  • L'espace s'écoule
  • L'espace s'écoule
  • L'espace s'écoule
  • L'espace s'écoule
  • L'espace s'écoule
  • L'espace s'écoule

Exposition du 1er mai au 31 octobre 2015

Luxelake Art Center
Yizhan Zhongxin, Tianfu Dadao
Tianfu District, Chengdu
CHINE

‘L’univers tout entier s’écoule comme un fleuve’
Diogène

Le temps s’ajoute à l’espace. L’oeuvre épouse ses angles, ses plans, elle trace un passage en mouvement, fuyant vers l’entrée. Elle pousse l’observateur vers ses limites. La lumière étire le temps.

L’espace est temporalisé, la perception du lieu est instable.

La profondeur de l’espace semble se déplier linéairement. Dans cette profondeur, il n’y a pas d’éloignement, la distance se rapproche du visiteur. Mouvement infini et lumineux, l’espace n’échappe pas à la temporalité qui le renouvelle à chaque instant. Les chromatiques s’ajoutent les unes aux autres et perturbent la vision de l’espace.

Fluidité, continuité, plasticité, luminosité, relations entre conscient et inconscient, transforment le lieu. Un lieu en expansion, mental, géométrique. Les visiteurs sont face à l’espace qui s’écoule; la lumière est un flux, elle glisse, elle est continue et transporte le public entre stabilité et vide.

Projecteurs led, programmation