T. Sasitharan - La géométrie des institutions publiques

Le site en question est localisé à côté des deux espaces primordiaux que les Singapouriens aiment appeler "Le quartier de la rue d'Orchard" et "Arrondissement 10". A la perpendiculaire des rues Bukit Timah et de Sarkies s'élève un batiment récent dédié à la présence mondiale et permanente de la culture française.
La nouvelle Alliance Française est de taille modeste, mais cette modestie d'échelle est plus que compensée par la vigueur du design architectural. Sa verrière imposante sur le devant et ses lignes nettes et fortes sur les trois autres côtés en définissent la structure; lui donnant une distinction post-moderne particulièrement en la présence des autres constructions residentielles alentour, pour la plupart pondérées et quelconques.
Le caractère architectural et matériel du nouveau batiment de l'Alliance Française est en accord avec l'attitude confidante et visionnaire de l'Alliance Française elle-même. Ou tout du moins cela semble être l'image préférée que l'Alliance veut projeter au public.
De façon interessante, cette projection architecturale, qui implique la représentation de l'Alliance elle-même, sera soumise à une transformation temporaire par l'intervention d'une artiste française résidant à Singapour.
L'artiste plasticienne Nathalie Junod Ponsard tentera de reconquérir pour l'individu un fragment de la projection publique globalisée qu'est l'Alliance. Elle le fera essentiellement à travers ses propres projections.
C'est l'ironie et la simplicité qui réside dans son geste artistique qui donnent au projet sa signification critique. Nathalie utilise des projections, ici des projections de lumière, pour transformer l'image projetée d'un monolithe public. Le monolithe en question, biensûr, est à la fois la forme de l'architecture publique qu'est le nouveau batiment et la forme de l'institution publique qu'est l'Alliance Française.
Ce n'est pas pour dire que toute entreprise artistique devrait avoir une signification critique, cela n'est certainement pas vrai. Mais cela est mon point de vue qu'aucune entreprise artistique significative puisse provenir d'un contexte créatif dépourvu d'esprit critique.
A cet égard l'oeuvre d'architecture et lumière, de ligne et d'espace et, ultimement, de géométrie des institutions publiques de Nathalie Junod Ponsard passe admirablement bien.
(Traduit de l'anglais)

T. SASITHARAN
Directeur Artistique de The Substation
Centre d'art contemporain de Singapour